Harmonie l'Union Fait La Force

Présentation

1835-2010

L'histoire de notre phalange c'est, tout à la fois, parler de nos amis les pompiers, faire un peu d'histoire locale, et retracer la vie d'une vieille dame de 169 ans. Chérie par plusieurs générations d'hommes actifs, dévoués et motivés par la pratique de l'art musical, elle pouvait nous laisser une manne de souvenirs mais, hélas, comme beaucoup de nos concitoyens, elle subit trois importants conflits: les guerres de 1870/1871, 1914/1918 et 1939/1945.

Fin d’année 1829…

Quelques camarades sont réunis au cabaret comme à leur habitude… L’un d’eux annonce prochainement son mariage. Ils décident de faire une surprise le jour des noces. Ils conviennent de faire l’emplette d’un instrument de musique pour jouer une sérénade à leur ami le jour de son mariage. Hélas ! Aucun d’entre eux ne possède la notion de solfège ou d’instrument… Ils demandent à M Bouthémy de Harnes de leur donner quelques notions de base sur le solfège et la pratique de l’instrument. Le jour venu, leur camarade fut ébahi par la surprise de l’aubade tant souhaitée…

1830 :Création de la musique de Courrières dirigée par M Bouthémy.

1832 : Constitution de la 1ère Compagnie des « Sapeurs Pompiers » suite à l’achat d’une pompe à incendie par Mrs Breton et Hornez, membres de la commune.

1835 : Une musique composée de 12 instruments en cuivre s’associe à la compagnie des « Sapeurs Pompiers » devenant ainsi le 1er embryon de la société alors appelée « Musique des Pompiers ».

1872 : La société se désolidarise des pompiers sous la direction de Jean-Baptiste Tailliez et la présidence d’Emile Breton et prend la devise Belge : « L’Union Fait La Force ».

1879 : 3 premiers prix obtenus au Concours d’Arras accédant à la catégorie HARMONIE. Acquisition de la 1ère bannière offerte par M E. Breton. Actuellement, celle-ci est dans une protection vitrée dans la salle des répétitions de l’Harmonie.

1881 : La société musicale prend comme dénomination « Musique Municipale » suite à une demande de M E. Breton au préfet du Pas de Calais. Dès lors, des médailles se succèdent aux différentes participations de festivals

1919 : L’Harmonie n’est plus municipale.

1922 : Après le désastre de la guerre 14-18 par une perte de musiciens, des années d’efforts sont engagées par M Fernand Tailliez, directeur. L’Harmonie participe au concours de Lille et revient avec le prix d’Excellence ascendant et un classement en 1ère division 1ère section.

1930 : Une formation musicale forte de 120 musiciens toujours dirigée par M F. Tailliez.

1931 : La succession de l’Harmonie est confiée à M Omer Dufour.

1938 : Grand concours international de musique à Beauvais. L’harmonie comptant 120 musiciens obtient un premier prix d’honneur avec félicitations, prix de direction à M O. Dufour avec félicitations, prix du conseil supérieur de la musique populaire.

1943 : Reconstitution de la société avec la même ténacité que le concours de Beauvais malgré l’interdiction de l’envahisseur pendant la deuxième guerre mondiale.

1949 : L’Harmonie forte de 94 exécutants affronte le concours international de musique de Luxembourg et remporte tous les 1ers prix (lecture à vue, exécution, direction). Elle est classée en division d’excellence. Ce concours fut le démarrage d’une longue série de prix remportés (Marcq en Baroeul, Hesdin, …)

1961 : M Jean Zéhalo prend la direction de l'Harmonie agé de 22 ans.

1973 : Sous la baguette du nouveau directeur, l’Harmonie est filmée pour l’émission « les musiciens d’un soir » de Serge Kaufmann avec au programme « l’Ouverture de Guillaume Tell » de Rossini, « le cimbre » de Signard et « Frétillon » de L.C. Desormer.

1984 : Notre cantinière, Mme Charmante Lebacq offre à l’Harmonie une nouvelle bannière.

1997 : M Alain Winckler est le directeur de l’Harmonie et de notre Ecole de musique et M Eric Debarge, notre président.

2005 :Une reconstitution du kiosque de Courrières a été recréée en maquette par les « artisans musiciens ». La maquette est exposée dans le hall de l’Harmonie.

Actuellement :

L’Harmonie compte dans ses rangs une soixantaine de musiciens. Avec son équipe de jeunes professeurs qui offre son savoir musical, l’école de musique, ouverte à toutes les générations, est composée de 80 à une centaine d’élèves divisés dans les différents orchestres : Les Miniziks : 17 élèves de 6 à 10 ans, L’Orchestre des Jeunes : 40 élèves de 10 à 18 ans sous l’encadrement de M A. Winckler. L’Harmonie est en représentation chaque année en donnant 3 concerts annuels : Concerts de Nouvel An, des Honoraires et de Sainte Cécile. Elle participe également à différentes manifestations locales : les commémorations, les festivals, les noces d’or, … Les répétitions de l’Harmonie ont lieu le samedi de 19h00 à 21h00. L’Harmonie s’est modernisée via un site internet depuis 2003.

Designé, Développé et Administré par Quentin Logie